Conseils et soins

 

Conseils et soins concernant le Persan et l'Exotic Shorthair

 

weingartensee

 

Page 1

Les soins et l'entretien d'un Exotic Shorthair

Grâce à une sélection attentive, le caractère de l'Exotic a été rendu le plus domestique possible. Il est intelligent, sympathique, curieux et doux. Comme le Persan, il adore le confort et la tranquillité, mais se montre moins indifférent et plus actif, alternant tranquillité et moments de vivacité : toujours aux aguets et attentif à ce qui se passe autour de lui, il joue avec tous les objets qui bougent, retrouvant l’instinct de chasseur très certainement hérité de son ancêtre le Burmese. Il est très réservé, miaule peu et adore les longs moments de repos.

Le chaton reste avec sa mère pendant environ deux mois. Vers 3 à 4 semaines, l’éleveur commence à l’habituer à la présence de l’homme : il lui offre de la nourriture, le caresse et lui apprend « les bonnes manières ». Le chaton grandit très rapidement, se montre timide et un peu peureux, mais n’a pas de difficultés à s’habituer à son nouveau maître et à sa nouvelle maison. Pendant les premiers jours toutefois, il faut garder et respecter les habitudes, le régime et les horaires qui ont rythmé sa vie dans l’élevage. Ensuite, il ne souffrira pas des éventuels changements d’habitudes ou de milieu.

Il faut particulièrement prendre soin de ses yeux : ils doivent être nettoyés fréquemment avec du coton hydrophile imbibé de camomille ou d’eau. Le poil ne demande pas de soins particuliers ; il suffit de le brosser une ou deux fois par semaine. Ce n’est que pendant la période de la mue, qui se produit au printemps, qu’il faut augmenter la fréquence du brossage.

Santé du Persan et de l’Exotic

L’entretien de la fourrure du Persan doit être quotidien. Il faut surveiller son alimentation car il est sujet à l’embonpoint. Il faut le brosser quotidiennement et nettoyer régulièrement ses yeux et son nez, souvent fragiles.

Le Persan est majestueux, royal et élégant comme tous les félins. Il peut donner l’impression d’être indifférent à son entourage, mais contrairement à cette apparence, c’est un chat qui a un besoin particulier de tendresse et d’attention. Il est très doux et d’une fidélité inouïe.

Nourrissez correctement votre chaton

Votre chaton grandira rapidement pendant les 6 premiers mois de sa vie, atteignant 75 % de son poids corporel adulte. Pour nourrir correctement votre chaton, vous devez équilibrer les six groupes d’éléments nutritifs suivants :

L'eau – c’est l’élément nutritif le plus important qui maintient la température de son corps, transporte les autres éléments nutritifs, évacue les déchets sous forme d’urine et contribue aux réactions chimiques et à la digestion. Environ 60 % du poids corporel de votre chaton est constitué d’eau.

Les protéines – les composantes de base du corps, chargées de créer et de réparer les muscles, la peau et les poils.

Les matières grasses et les huiles – excellentes sources d’énergie, ces substances amé liorent le goût et le caractère digeste de la nourriture de votre chaton.

Les glucides – une excellente source d’énergie à libération lente.

Les minéraux – importants pour équilibrer les liquides corporels, les processus métaboliques et la structure des os et des dents. Il est essentiel que ces éléments soient équilibrés. Tout excès de l’un peut entraîner une carence de l’autre.

Les vitamines – les composantes ou les catalyseurs des réactions enzymatiques du corps. Un excès de vitamines peut avoir des effets nocifs et une carence peut entraîner des problèmes de santé.

Page 2

Nourriture spécialement adaptée aux chatons

Quand votre chaton aura trois ou quatre semaines, il commencera à manger de la nourriture solide, de même que du lait. Donnez à votre chaton de la nourriture spécialement formulée pour les chatons, car celle-ci contient les bonnes quantités de matières grasses, de protéines, de vitamines et de minéraux. La nourriture spécialement formulée pour les chatons contient de petits morceaux qui sont plus faciles à mâcher.

Aliments à éviter

Voici quelques suggestions utiles concernant l’alimentation de votre chat :

Le lait est un aliment qui ne peut se substituer à l’eau. Servi seul, le lait est incomplet et ne constitue pas une alimentation équilibrée. Il peut être utilisé comme gâterie pour certains chats, mais le lait peut être mal toléré, à cause de la lactose,  et provoquer une diarrhée.

Si vous ajoutez de façon répétitive des oeufs crus au régime de votre chat, ce dernier pourrait développer une carence en biotine. Parmi les symptômes d’une carence en biotine, on retrouve la dermatite (inflammation de la peau), la perte de poils et la croissance retardée. 

L’ajout répété de poisson cru à l’alimentation de votre chat n’est pas recommandé. Certains poissons crus peuvent entraîner une carence en thiamine.

Les restes de table ne constituent pas une alimentation équilibrée. Idéalement, vous ne devriez donner aucun reste de table à votre chat. Si vous le faites, assurez-vous que la quantité de restes ne représente pas plus de 10 % de sa consommation quotidienne de nourriture. 

Même si les chats aiment la viande, cet aliment n’est pas un choix judicieux pour votre chat. La viande crue peut contenir des parasites,  et la viande cuite est souvent grasse. De plus, elle ne contient pas les proportions d’éléments nutritifs nécessaires pour soutenir votre petit compagnon toute la journée.

Du foie cru, consommé tous les jours et en grande quantité, peut entraîner une surconsommation toxique de vitamine A chez le chat. Cette situation s’avère particulièrement vraie si vous offrez à votre animal une nourriture complète et équilibrée contenant déjà suffisamment de vitamine A.

Vous ne devriez jamais donner de petits os mous (comme ceux des côtelettes de porc ou du poulet) à votre chat, car ils peuvent lui blesser la bouche ou la gorge et y rester coincés.

Les suppléments sont rarement nécessaires pour les chats en santé dont la nourriture est complète et équilibrée. Cependant, certains facteurs peuvent entraîner des besoins nutritionnels particuliers chez le chat, comme une alimentation basée sur les restes de table, une activité physique   irrégulière ou des changements stressants dans ses habitudes.

Page 3

Soins des yeux

Quand votre chaton est en excellente santé, ses yeux sont brillants et clairs, sans signe d’irritation ou de décoloration. Un léger écoulement (larmes ou mucosités) est normal, et vous pouvez l’essuyer doucement à l’aide d’un tampon d’ouate. Utilisez un tampon d’ouate propre pour chaque œil.

Soins des oreilles

Vous devez surveiller les oreilles de votre chaton chaque semaine pour repérer toute accumulation de cire, présence d’acarien sou odeur. Utilisez un tampon d’ouate humidifié avec de l’eau ou de l’alcool pour nettoyer doucement son oreille externe. Le cérumen dans le canal auditif ne doit être retiré que par un vétérinaire ou un toiletteur.

Si les oreilles de votre chaton présentent une accumulation de substance anormale ou dégagent une odeur forte, prenez rendez-vous chez le vétérinaire. Votre vétérinaire pourra vous montrer comment retirer l’excédent anormal la première fois. N’oubliez pas que ses oreilles sont fragiles, donc nettoyez-les avec soin!

Soins dentaires

Les chats possèdent 26 dents temporaires (premières dents ou dents de lait) et 30 dents définitives. Les dents temporaires commencent à pousser quand le chaton est âgé de deux à quatre semaines. Il les perdra au fur et à mesure lorsqu’il aura entre 14 et 30 semaines. Pendant cette période, il est possible que votre chaton mange moins car ses gencives seront un peu plus sensibles.

L’un des problèmes dentaires les plus répandus chez les chats est l’accumulation de plaque, qui donne lieu à des dépôts de tartre durci à la surface des dents. Si l’on n’y prend pas garde, cette accumulation peut provoquer une inflammation des gencives et de l’alvéole de la dent. Sans traitement adéquat, cette inflammation peut provoquer une infection, voire la perte des dents.

Pour prévenir l’accumulation de plaque, demandez à votre vétérinaire de faire régulièrement un examen et un nettoyage des dents.  Les chats qui mangent uniquement de la nourriture en conserve sont davantage sujets à l’accumulation de tartre. Donner une nourriture sèche à votre chat peut contribuer à prévenir la formation de tartre, tout en garantissant une alimentation complète et équilibrée.

Lorsque vous nettoyez les dents de votre chat, n’utilisez jamais la pâte dentifrice destinée aux humains. Ce produit pourrait provoquer des troubles digestifs.

Toilettage

Il est important que vous habituiez votre chaton au toilettage dès son plus jeune âge. Il se peut qu’il résiste, au début, mais il finira par apprécier cette attention particulière.

Le toilettage permet de contrôler la perte des poils et de limiter la formation de boules de poils. Si votre chaton a le poil long, brossez-le chaque jour à l’aide d’un peigne métallique à longues dents et d’une brosse dure. Caressez son pelage dans le sens opposé pour qu’il soit duveteux à la fin. Si vous avez un chat à poil court, utilisez une brosse douce en caoutchouc ou une mitaine aux poils courts, une à deux fois par semaine.

Tout en soignant la fourrure de votre chaton, vérifiez que ses oreilles, ses yeux, son nez et sa bouche ne présentent rien d’anormal. Si vous détectez quelque chose de suspect ou d’inhabituel, demandez conseil auprès de votre vétérinaire

Page 4

Bain

Heureusement pour vous, le bain est une tâche dont les chatons peuvent se charger eux-mêmes. La plupart des chats n’aiment pas le bain et, le plus souvent, il n’est pas non plus nécessaire de leur en donner. Sauf en cas d’infestation de puces particulièrement virulente ou en cas d’accident, le bain est inutile.

En fait, il ne faut donner un bain aux chatons âgés de moins de six mois qu’en cas d’absolue nécessité car ils sont très sujets aux irritations cutanées et autres infections.

Il est cependant conseillé de conserver une bouteille de shampooing chez soi, au cas où. Votre vétérinaire pourra vous recommander un shampooing doux, spécialement conçu pour les chatons.

Boules de poils

Les chats entretiennent généralement bien leur fourrure. Toutefois, ce nettoyage les oblige parfois à avaler leurs propres poils. Si votre chaton est gêné par des boules de poils, vous le verrez un jour vomir les poils ingérés par accident. Le meilleur moyen d'empêcher la formation des boules de poils est de brosser ou de peigner régulièrement votre chat.  Si le problème persiste, demandez conseil à votre vétérinaire ou allez dans un magasin pour animaux, afin de trouver un remède. N'oubliez pas qu'une bonne alimentation peut limiter la perte de poils, en aidant votre chat à garder une fourrure saine et solide.

Stérilisation et castration

À moins d’avoir acheté votre chaton dans le but de faire de l’élevage, vous devriez envisager de le castrer. La plupart des vétérinaires reconnaissent que la castration rend votre chaton plus doux, plus obéissant et favorise une meilleure santé. Il se peut que cette intervention vous préoccupe. Est-ce que cela comporte un risque ? Est-ce nécessaire ? Est-ce que cela modifiera la personnalité du chaton ?

Qu'est-ce que la stérilisation et la castration ?

La castration est le terme généralement employé pour désigner la stérilisation dans le monde félin et renvoie à l’intervention consistant à ôter les testicules des mâles. Les femelles sont stérilisées, une intervention qui consiste à leur retirer les ovaires et l’utérus. Ces deux interventions nécessitent une anesthésie générale et le séjour de votre chaton chez le vétérinaire peut aller de quelques heures à quelques jours pour les femelles, le temps de récupérer.

Quel est le bon moment pour castrer un animal ?

Le meilleur moment pour stériliser une chatte est à l’âge de 7 à 8 mois, juste avant ses premières chaleurs. Plus la chatte est jeune, plus elle guérira vite mais une chatte plus âgée pourra aussi se remettre très bien de l’intervention.

Les mâles devraient être castrés entre l’âge de 9 à 10 mois, avant qu’ils ne prennent l’habitude de projeter des jets d’urine (un point que nous aborderons plus tard). Même si votre chat est plus âgé, il est recommandé de le castrer.

Quels sont les avantages et les risques ?

Votre chaton ne pourra avoir que meilleur caractère après une castration ou une stérilisation. S’il s’agit d’une femelle, elle deviendra probablement plus joueuse et moins anxieuse. De plus, la castration contribue à réduire les risques d’infections utérines, de tumeurs et de déséquilibres hormonaux.

Les mâles qui ne sont pas castrés ont tendance à projeter des jets d’urine sur les murs et les meubles pour marquer leur territoire. La castration atténue, voire élimine, ce comportement. L’intervention permet aussi de contrôler son envie de vagabonder, de s’accoupler ou de se battre avec d’autres chats.

Un effet indésirable possible est l’obésité, entraînée par les modifications hormonales et un mode de vie plus sédentaire. Vous pourrez facilement contrecarrer ce risque en surveillant de près le régime alimentaire de votre chaton et en l’incitant à faire de l’exercice régulièrement.